augmentation-mammaire-par-injection-graisseA qui s’adresse le lipofilling mammaire ?

S’adressant à des jeunes femmes de moins de 35 ans, et ayant toutefois 18 ans au moins, l’augmentation mammaire par lipofilling permet, sans ajout d’implants, d’augmenter d’une taille de bonnet les seins d’une femme se trouvant trop « plate ».

Encore faut-il que cette dernière présente des masses graisseuses suffisantes sur le corps pour le prélèvement nécessaire à cette intervention. Il faut savoir qu’il faut environ 700 à 800 ml de graisse par sein.

Principe de l’augmentation mammaire par l’injection de graisse

Tout comme pour le lipofilling des fesses, le principe du lipofilling  des seins repose sur  deux étapes : la première où l’on prélève, par liposuccion, de la matière graisseuse  dans certaines parties du corps du patient et la seconde où on la réinjecte, après centrifugation, dans les seins.

La graisse est prélevée  au niveau de la culotte de cheval, de l’abdomen, des hanches, des cuisses… puis elle est  soigneusement réinjectée dans les seins, à travers de micro-incisions de 2 mm cachées dans le sillon sous-mammaire, leur redonnant naturellement du volume.

Il faut, au préalable, centrifuger  la graisse prélevée afin de la purifier et la débarrasser des impuretés (sang et huile), puis s’assurer qu’elle est  de bonne qualité, contenant  uniquement les particules idéales pour qu’elle puisse être viable.

Bienfaits de lipofilling des seins

Les seins ainsi traités gagnent en volume, avec un joli galbe et une projection en harmonie avec le reste du corps. Le résultat est réel mais discret et la silhouette est affinée suite à la liposuccion.

La qualité de la peau est améliorée au niveau des zones injectées car les greffons revitalisent les cellules environnantes.

Les précautions à prendre avant l’intervention

La consommation de tabac et/ou de médicament contenant de l’aspirine n’est pas autorisée 10 à 15 jours avant l’intervention.

L’Etape préopératoire

Le médecin anesthésiste est vu en consultation et un bilan sanguin préopératoire est réalisé, puis le chirurgien effectue un examen de la poitrine de la patiente (écho-mammographie) et discute avec elle du volume espéré par lipofilling.

Il l’informe ensuite quant à la taille et l’emplacement des futures cicatrices.

Consultation

docteur Anis MallekLa consultation préopératoire est un moment important, le chirurgien esthétique vérifie alors si le lipofilling des seins est en adéquation avec la morphologie de la patiente et s’il n’y a aucune contre-indication à cette intervention.

C’est aussi à cette occasion que le médecin anesthésiste rencontre la patiente.

Des examens, comme un bilan sanguin, une échographie mammaire et une mammographie, sont réalisés et le praticien informe longuement la patiente quant à cette intervention et ses résultats.

Le déroulement de l’intervention

Type d’anesthésie et durée d’hospitalisation

Il s’agit d’une anesthésie générale classique et l’hospitalisation est de 1 nuitée.

Etape opératoire et sa durée

La technique du lipofilling se compose  de deux parties d’égale importance car chacune va avoir son impact sur une zone bien précise du corps.

Elle dure entre 2 et 3 heures, selon la quantité de graisse à prélever et les zones concernées.

Prélèvement de la graisse

lipofilling-mammaire-technique

Une zone, dite donneuse, sert à prélever les  cellules graisseuses avec des micro-canules à travers de petites incisions de 3 à 4 mm. Chez la femme, les principales zones donneuses sont l’abdomen, les cuisses, les hanches et la culotte de cheval.

Par la suite, la graisse prélevée est passée dans une centrifugeuse afin de la débarrasser des impuretés, sang et huile, et réinjectée au moyen de canules très fines sous forme de microbilles de tissu graisseux, à travers de minuscules incisions faites dans la zone receveuse.

Injection de la graisse

technique-lipofilling-mammaire-tunise

Elle se fait en plusieurs couches à la fois dans les zones que le chirurgien désire combler ou augmenter.

Comme Il s’agit d’une autogreffe de graisse, la donneuse étant la receveuse, la matière graisseuse  injectée est tolérée à 100% par le corps, il n’y a donc  aucun risque de rejet ni d’allergie.

Fin de l’intervention : sutures et pansements

En fin d’intervention, le chirurgien met en place un pansement « modelant » avec un bandage élastique.

Des sutures sont réalisées et des bandages sont également appliqués si nécessaire sur les zones du corps de la patiente d’où la graisse a été retirée.

En savoir plus sur l’opération d’augmentation mammaire par lipofilling : Conséquences courantes, Suivi Postopératoire, Résultat, vos Questions …

avant-apres-lipofilling-mammaire